Ouvrir le plan de Paris

Bienvenue sur le site

30 November 2020

Nous vous souhaitons la bienvenue sur cette nouvelle édition du Guide Labreuche, que beaucoup d’entre vous attendaient : le site était indisponible depuis plusieurs mois en raison de sa refonte complète. Les utilisateurs de l’ancienne version du site (lancée en juillet 2014) vont découvrir des changements importants et nombreux et les nouveaux visiteurs pourront se familiariser avec les contenus et les outils de navigation en visionnant les vidéos de démonstration accessibles ici.
Le peuple des marques, commerces, artistes recensés est appelé à « croître et multiplier », pendant les mois et les années à venir. Il faudra du temps pour que le corpus atteigne sa pleine mesure et que chaque requête aboutisse en principe à une réponse. Pendant cette période d’enrichissement quotidien des contenus, votre abonnement nous permettra de continuer notre tâche avec plus de sérénité.

Actualités du Guide

Du nouveau sur un des fournisseurs de van Gogh à Paris : Hofer frères

23 December 2020
Vincent van Gogh, Vue des toits de Paris (rue Lepic), mars-avril 1887, huile sur toile, 45,9 x 38,1 cm. Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation), s0057V1962, F341, JH1242.
Hofer frères, publicité parue dans Salon de 1888. Catalogue illustré. Peinture & Sculpture, Paris, Librairie d’art Ludovic Baschet, 1888, p. 365.
Hofer frères, publicité parue dans l’Amateur photographe, 5e année, nouvelle série, supplément au numéro du 15 avril 1889.

Les études sur van Gogh, sa technique, sa palette, ses supports, ses procédés de création, l’établissement minutieux de sa bio-chronologie et de sa correspondance, ont produit une masse impressionnante de connaissances au cours des dernières décennies. À tel point que l’on peut se demander s’il existe actuellement un autre artiste aussi complètement étudié et documenté. Pour ce qui relève des aspects techniques et matériels de l’œuvre, citons surtout les remarquables travaux d’Ella Hendriks, Muriel Geldof et Louis van Tilborgh. Ces chercheurs ont établi la liste des fournisseurs parisiens du peintre, sur la base de marques ou étiquettes de support, ou d’autres sources : Dubus, Fermine, Hardy-Alan, Hennequin, Latouche, Hofer frères, Rey et Perrod, Pignel-dupont, Tanguy, Tasset et Lhote.

Sur ces dix boutiques, sept ont en commun d’avoir été des commerces de proximité pour Vincent van Gogh (à retrouver ici), pendant la courte période de février 1886 à février 1888 où il habita chez Theo, rue de Laval (actuelle rue Victor-Massé) puis rue Lepic.

Sans pour autant considérer la proximité des sources d’approvisionnement comme le seul facteur présidant au choix des supports et autres fournitures, on constate qu’il s’agit d’un critère décisif dans le cas de cet artiste, pendant son séjour parisien.

Hofer frères constitue apparemment, avec Dubus et Hardy-Alan, un des trois « intrus » parmi le groupe des boutiques de voisinage. Or, ce n’est peut-être pas le cas selon des éléments nouveaux.

Hofer frères (à retrouver ici) est le dernier représentant de la maison Belot-Vallé-Bellavoine, qui remonte à 1768 environ. Blottie pendant plus d’un siècle contre le chevet de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, la boutique a franchi la Seine en 1871 pour la rue des Grands-Augustins, près du Pont-Neuf. Cette maison est typique des fabricants traditionnels du quartier du Louvre, fournisseurs privilégiés des académiciens, des élèves de l’école des beaux-arts, et d’une clientèle plutôt aisée. A contrario, les années impressionnistes voient l’apparition de nouveaux commerces, qui suivent le déplacement du centre de gravité de certaines colonies d’artistes vers le nord : les quartiers de la Nouvelle Athènes, des Batignolles, Saint-Georges, Montmartre.

Hofer frères a visiblement tenté une mue pour s’adapter à de nouvelles consommations et à une nouvelle géographie du marché. L’entreprise se diversifie dans la fabrication et la vente du matériel photographique, et, début 1887, dépose trois marques de fabrique pour ses plaques sensibles au gélatino-bromure, tout en important du matériel anglais. Elle se rapproche aussi des quartiers d’une nouvelle clientèle d’artistes.

C’est ainsi qu’elle va ouvrir une succursale au 83, rue Blanche (Place Blanche), en face du débouché de la rue Lepic — où Theo et Vincent van Gogh résidaient depuis début juin 1886, au numéro 54. Ce sont des publicités parues entre 1888 et 1890 qui apportent cette information, ainsi qu’une unique mention dans l’Annuaire-Almanach du commerce, de l’industrie (…) (Didot-Bottin) de 1889.

Une difficulté demeure à ce jour : nous ne trouvons pas la trace de l’ouverture de la succursale de la place Blanche avant le printemps 1888, alors même que les marques Hofer frères se trouvent au dos d’œuvres datant de 1887 (F266a, F378, F380), voire de 1886 (F273), et que van Gogh va quitter Paris en février 1888. Il est possible que les supports utilisés par van Gogh proviennent de la rue des Grands-Augustins ou que des toiles fabriquées par Hofer frères aient été revendues chez divers marchands de couleurs dans Paris. Il est possible aussi que l’ouverture de la boutique de la place Blanche soit antérieure à 1888, et remonte à 1886 ou 1887. Nous espérons en découvrir une preuve documentaire dès la réouverture des archives de Paris, actuellement fermées en raison de la pandémie. Nous vous tiendrons immédiatement informés.

Lefranc Bourgeois, 300 ans

30 November 2020
Eugène-Charles-Paul Vavasseur (1863-1949), projet de panneau publicitaire et de couverture de catalogue représentant une femme à la palette, vers 1900-1905, fusain et détrempe sur papier, morceaux de papier rapportés et collés pour le lettrage

L’année 2020, qui est malheureusement pour chacun d’entre nous marquée du sceau de la pandémie, est aussi celle d’une commémoration qui a toute sa place dans ce Guide. 2020 est le millésime du tricentenaire de la célèbre maison Lefranc Bourgeois Paris, dont la première trace remonte à l’année 1720. En vue de célébrer l’événement, un travail de longue haleine a été mené dans les archives de l’entreprise, et la rédaction du Guide Labreuche a été associée à ce chantier. Toute l’année 2020 a été marquée par une campagne de communication, couronnée cet été par un numéro spécial du magazine Pratique des Arts, entièrement consacré aux 300 ans de l’entreprise. Ce numéro contient des synthèses historiques, la reproduction des plus beaux documents d’archive, la rencontre avec des artistes, avec les dirigeants de la firme, ses consultants et experts. Vous pouvez en visualiser des extraits ici.

Retrouvez l’historique de la maison Lefranc Bourgeois dans ce Guide, dont les pages vont continuer de s’enrichir de références et d’images nouvelles.

Lefranc Bourgeois, 300 ans

30 November 2020
Lefranc - 1937 - publicité, Salon

Publicité parue dans le catalogue du Salon de 1937.

S'abonner

Offre limitée

3 jours = 12€

Contenus et fonctionnalités disponibles
  • Le catalogue des marques
  • Le répertoire des commerces et maisons
  • Le répertoire des artistes
  • Le répertoire des enseignes
  • Le plan de Paris interactif
  • Les relations entre artistes et commerçants
  • Les relations entre artistes et marques référencées
  • Tout le texte du site
  • Toutes les images du site
Close

Derniers ajouts

Claye (Rémi)


1757 - 1789

Maublanc


1895 - 1926

Genisson (A.)


1867 - 1886

Maison Claye, Laforge, Genisson, Maublanc


 

Laforge


1811 - 1866

Clichy


1896 - 1918

Bonnard (Pierre)


1867 - 1947

Masson